L'histoire du Pince Oreilles

1999-2007 : naissance et émergence.

L'union faisait déjà la force en 1999 et c'est ce principe d'action simple qui a servi de guide aux huit salles de concerts qui créent l'association Pince Oreilles cette année-là avec deux objectifs : une meilleure reconnaissance des musiques actuelles, notamment dans les politiques publiques de la culture (pour l'anecdote, le nom du réseau indiquait la volonté de pincer l'oreille des élus locaux…) et une meilleure structuration du secteur.

Très vite, le réseau se fait employeur (dispositif emplois-jeunes) et met en place une coordination de l'info-ressources pour les musiciens du département, des supports administratifs pour ses adhérents, des sessions de partage d'expériences et des actions mutualisées. Parmi celles-ci certaines perdurent (compilation annuelle pour promouvoir les groupes émergents, magazine trimestriel Le Transistor diffusé gratuitement sur l'ensemble du territoire à 6000 exemplaires) et d'autres se sont arrêtées depuis (festival annuel, exposition itinérante Le son des amplis retraçant 30 ans d'activisme musicale en Seine et Marne, etc.)

 

2007-2013 - Reconnaissance et consolidation.

Le réseau signe sa première convention tri-annuelle d'objectifs et de moyens avec le Conseil Général.

L'équipe salariée s'étoffe notamment via la création d'un pôle accompagnement-ressources. L'association réaffirme un choix fort de gouvernance : elle n'est composée que de personnes morales qui siègent toutes au Conseil d'Administration et ont donc le même poids dans les orientations de la structure, qui se définit avant tout comme un réseau pour et par ses adhérents.

Le nombre d'adhérents continue de croître (17 en 2007) et surtout se diversifie :

• en termes de structuration juridique : il est décidé d'ouvrir le réseau aux sociétés commerciales qui deviennent membres à part entière du CA au même titre que les associations ou les structures en régie publique.

• en termes de champ esthétique : des clubs de jazz ou des adhérents spécialisés dans des « niches » artistiques intègrent le Pince Oreilles.

• et surtout en termes d'activités : écoles de musique, médias associatifs (dont webtélé musicale), collectifs d'artistes, studio de mastering, etc. L'ensemble des acteurs de la filière se fédèrent rejoignant ainsi les membres fondateurs que sont les salles de concerts.

 

2013-2015. Un PTCE en germes ?

Avec 34 adhérents et la fin des dispositifs d'emplois-aidés, le Pince Oreilles atteint certaines limites dans sa gouvernance comme dans son modèle économique. C'est ce qui motive un DLA, un accompagnement par un cabinet spécialisé durant toute l'année 2013 pour actualiser son modèle de fonctionnement et définir un nouveau plan d'actions.

A l'issu de ce travail, de nouveaux statuts sont adoptés et le Pince Oreilles précise ses axes de développement en se positionnant autour d'une fonction-ressource au service d'une filière composée d'acteurs très diversifiés.

Le réseau ré-affirme par ailleurs sa mission territoriale (il ne s'agit pas seulement d'être au service de ses adhérents) à travers des campagnes d'intervention dans les politiques publiques comme lors des municipales de 2014 « Je vote + de musique dans ma ville ».

Cette mission territoriale trouve à se concrétiser par de nouvelles adhésions mais plus encore par une stratégie volontariste de développement de partenariats à l'échelle de la Seine et Marne, notamment avec d'autres réseaux. Six partenariats stratégiques s'élaborent ainsi (dont deux qui nous intéressent plus particulièrement et directement dans le cadre du PTCE) :

• avec BIB 77 : réseau des médiathèques du département

• avec la FDFR 77 : Fédération Départementale des Foyers Ruraux

• avec l'UDMJC 77 : Union Départementale des Maisons des Jeunes et de la Culture (rapprochement facilité par le fait que nous avons 8 adhérents communs et que nous partageons les mêmes locaux à Noisiel)

• avec Canal Coquelicot : télévision locale (accord de visibilité)

• avec Cultura : les deux magasins Seine-et-Marnais et celui situé dans le 94 mais limitrophe 77.

• avec l'UPEM : l'université dans son entier et avec des liens spécifiques concernant l'UFR L.A.C.T

 

Jukebox 77 Connexion
  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Metal
  • Autres
  • Bad GirlOrsego
  • Body Of SinBody of Sin
  • Îles espaceBruno Karnel
  • Doc Gilles & Mister SoulLes singes verts
  • Les costards - Album Taillé sur mesureWard Léonard
  • Bright EyesDivine Pilot
  • Les poètesLes Chamanes de l'espace
  • MéfianceExod
  • Candy GirlOrbe
  • PAWGLe retour des Dieux
  • SaharaLes Loups Dans La Bergerie
  • Go BackJodie Coste
  • L'IDOLEWard Léonard
  • TFSOkessapar
  • HOT RODWizzö
  • Hit meDAäRi
  • LA VALSE BRUNEWard Léonard
  • Are you ready to lieAnicide
  • So Far So GoodSO'N
  • Free FireKROKODIL DENTAL PLAN
  • À la lueurSimon Autain
  • Boulimie 2Dirty BastarZ
  • Pourquoi Pas (intro)Orbe
  • I Need A Dollar - Don't - Mash Up - Ed Sheeran/Aloe Blacc Sacha Stadtfeld
  • Pickin' wildflowers (live)VAVA COMTESSA
  • Do BetterYsé SAUVAGE
  • SFCASAKA
  • Flying Fish
  • NeverthelessRiviera Paradise
  • En ti soloBruno Karnel
  • Pueblo FantasmaA la Diabla
  • Little Wild ChildThe Verge
  • Encore - Let It Up (Vergo & Dhervahu remix)Vergo
  • Bad Girl
  • le méssageAntonio Cincinati
  • THE DECAYMélie Fraisse
  • Blood FactoryAnicide
  • Viens (live acoustique)SINGE
  • My goalssubself
  • Vanishing PointHangarten
  • Troops of doomSchoolyards
  • LA FINANCEWard Léonard
  • Young & RestlessSAKA
  • Le CorridorKashmin
  • When You SmokeChloé Breit
  • Alys' Little SecretHoaxAlys
  • Voir ce monde 2 0
  • 4 - New BreathNAKHT
  • I gotta BluesWalker Family
  • Pieces of mindsubself
  • Rouge bohèmeZephyr
  • Et quand tu t'assassinesDagara
  • Bad Mechanical SystemsYom from Mars
  • L'homme qui mourrait tous les joursDouze
  • Ez3kiel - Zero Gravity (Vergo & Dhervahu remix)Vergo
  • AnimalOrsego
  • AnakineBarricades
  • CloudsSharks In A Fishbowl
  • 25 yars later, Gods returnLe retour des Dieux
  • Bastardsubself
  • NovembrePhilippe Champagne
  • PardonneAyon
  • TotemIthak
  • Blind (2016)Lyncelia
  • Salut C'est Cool - Vous Êtes Des Pros (Ritalz Remix) Ritalz
  • Nuit des Olmèques (live)Bruno Karnel
  • When The Cops ComeVANCE GARNER
  • FreedomAudshine
  • FranceneZZ
  • I forgot to be prettyNell
  • Cheap sunglassesZZ
  • Fréquence jeunesse Zephyr
  • Je Te Hais (acoustique)SINGE
  • Love Kissing LadiesTommy Foster
  • perpetuelle incompréhensionMarco Caine
  • MyselfOrion's Belt
  • Un verre de toiJohana
  • stop knocking at my doorgather no moss
  • Time to ShineThe Foolproof Chameleons
  • Hawaï (album version 2013)ATA
  • StubbornSchoolyards
  • Envers et contre tousKate And The Clouds
  • And Embrace The AbyssATLANTIS CHRONICLES
  • what you gonna do ?Mojow
  • Ferme ta gueuleMadRack
  • Le spleenKate And The Clouds
  • I'm your PoisonAnicide
  • Estelle en maillot - UnpluggedGlubax
  • Even IfThe Foolproof Chameleons
  • Good Mourning ChildMEMORIES OF A DEAD MAN
  • Encore une bière / Salue les copains - LiveDaniel Craig
  • oesophage boogie cardiac bluesBBH 2015
  • I can WaitZeka
  • Quand on est richeLopez23
  • Garde ta fraîcheur Projekt T
  • L'ordre des chosesMaz Plant Out
  • Blood Never LiesCentral Station
  • Arested for driving while blindZZ
  • Mon pays (Live)Malone
  • La Tangentefredox

À découvrir sur 77 Connexion