Les chroniques du Transistor en ligne

 

Chaque semaine, une nouvelle chronique en ligne ! 

Une fois n'est pas coutume, notre dernier numéro du Transistor ne comportait pas de chroniques, numéro-anniversaire oblige ! Retrouvez chaque semaine sur cette page, une chronique de disques d'artistes seine-et-marnais. 

ELI D’ESTALE

Album 7 titres - Stellogénèse

Nebula Records

Stellogénèse est le concept album d’Eli d’Estale. A travers 7 titres de métal progressif (à tendance djent), nous suivons l’aventure de Max, qui va revivre les malheurs de sa vie passée et y changer les événements afin de débuter une nouvelle vie dans l’au-delà. Le chant, en français, propose 2 voix, une en clair, une en scream, qui narrent l’histoire de Max. Les parties instrumentales qui alternent des morceaux métal et des morceaux ambiant (Trou noir), n’est pas sans rappeler Gojira (période The Way of all Flesh), le clavier apportant la touche progressive. Les rythmiques déstructurées, leurs breaks et le style du chant lead rappelle la fusion néo de Watcha. Les 7 titres se suivent mais ne se ressemblent pas : trash, heavy, djent, prog, stoner, fusion… Les effets de surprises s’enchaînent au grand bonheur de l’auditeur. Nébuleuse, le dernier morceau de l’album, est une œuvre phare de plus de 20 min, montrant que le groupe connaît ses classiques en terme progressif, avec des inspirations rappelant Pink Floyd et Porcupine Tree. Au final, les musiciens d’Eli d’Estale ont produit une œuvre ambitieuse et surprenante.

www.elidestale.nebularecords.fr

www.facebook.com/elidestale

https://elidestale.bandcamp.com

Jo

 

LENINA CROWNE

EP 6 titres - Autoproduction

Duality    

Malgré 2 EP et un album à leur actif, nous étions sans nouvelles de Lenina Crowne depuis 2013. L’attente aura été bonne, Duality, leur nouveau 6 titres est un condensé de morceaux punk rock efficaces. A mi-chemin d’Uncommenfrommars et de Nofx, la production est à la hauteur des ambitions du groupe. Les guitares offrent des mélodies incisives et puissantes. La section rythmique est tout aussi impressionnante, la batterie a un énorme son qui laisse tout de même une place pour les nuances. Les harmonies des différentes voix lorgnent du côté de Rancid, particulièrement pour les chœurs.

Certaines parties de l’EP empruntent des chemins plus proches du power pop et du rock. En effet, on peut retrouver une sonorité à la Bloc Party par les guitares et la basse, et même un peu de The Cure par le timbre de la voix lead (particulièrement sur God’s Complex).

Au final, le 6 titres s’enchaînent sans temps mort, et sans répit. L’urgence et l’énergie du punk rock est présent de A à Z. Il ne reste plus qu’à aller les (re)découvrir en live afin de profiter pleinement de l’expérience.

www.leninacrowne.org

www.facebook.com/leninacr0wne

https://leninaxcrowne.bandcamp.com

Jo

 

 SYD KULT

EP 10 titres - Autoproduction

Syd Kult

Après 2 EP remarqués, Syd Kult redéfinit les contours de son style « deep rock » sur ce premier album. Le leader Cyril, sans doute travaillé par d'autres envies depuis ses dates en solo, délaisse (quasiment) la disto et les tempos rapides pour proposer une collection de ballades torturées, où le piano et la guitare claire, voire acoustique, tiennent une place affirmée. L'album s'ouvre sur un crépuscule de grincements de cordes et un piano grave et martial. Heroes end vous emporte dans son atmosphère de fin du monde et ses envolées vertigineuses. Et place la barre très haute pour la suite. Le spectre s'étend ensuite d'une folk americana dépouillée telle que la pratiquait Johnny Cash il y a quelques années à des nappes et rythmes électroniques manifestement inspirés par Nine Inch Nails et Marylin Manson. La présence intermittente du violon constitue un atout considérable remarquablement mis en valeur. L'opus doit d'ailleurs beaucoup à la production de Yohann François, qui transcende les compositions avec des arrangements brillants, et un son de basse qui frôle la perfection. Comme il s'agit d'un premier album, on retrouve des morceaux familiers issus des premiers EPs, transformés par cette nouvelle approche. Et si jamais la fébrilité du groupe venait à manquer aux auditeurs de la première heure, ils pourront se consoler avec une surprise finale qui rappelle tout le potentiel du groupe en live.

www.syd-kult.com

Kapt’n Frakass 

 

CRISPY BUBBLE

EP 2 titres - Autoproduction

Lights Out

Croustillant comme son nom l’indique, le quatuor Crispy Bubble nous embarque dans un un pop-rock intime et authentique dans Lights Out, un premier deux-titres. Accompagné d’un chant anglophone et d’une harmonie instrumentale tenus à la perfection, les morceaux Lights Out et In Time This Time gagnent déjà toute notre attention. Si leurs refrains nous ramènent quelque peu dans les années 90 avec des airs à la Cranberries ou Alanis Morissette, le groupe de Meaux n’est pas non plus sans rappeler le duo parisien Lily Wood & The Prick à l’époque de son album Invisible Friends. Bref, Crispy Bubble nous surprend par sa maturité et réussi clairement son pari grâce à un mélange rock bien efficace. Le premier EP deux-titres sera disponible courant mars, une tournée seine-et-marnaise conséquente est déjà entamée et des dates parisiennes sont prévues : prêt(e)s à « rentrer dans la bulle » ?  

www.facebook.com/crispybubble

Hélène

 

BEAST

EP 6 titres - Smilok Music

Touchdown

Connu pour son esthétique visuelle branchée Football Américain, c’est tout naturellement que le groupe Beast a intitulé son tout nouvel EP Touchdown. Ce quatrième opus (après une démo et deux précédents EP) s’inscrit parfaitement entre une certaine continuité, mais aussi un renouvellement musical marqué pour ces représentants du 77 Hardcore : Touchdown possède toujours ces passages lents et lourds propres au beatdown, ainsi que certaines influences urbaines à rapprocher du hip-hop et chères au groupe, mais l’arrivée de sonorité plus black metal, ambient et trash amène une dimension supérieure à l’univers de Beast. Comme pour entériner définitivement la nouvelle identité du quator Seine-et-Marnais, après plusieurs mouvements dans son line-up ces quatre dernières années, la sortie de ce nouvel EP est certainement la réalisation qui permettra au groupe de se démarquer pleinement dans la scène hardcore et metal française…et donc d’y imposer sa marque, de la répandre. Comme son nom l’indique, Touchdown permet à Beast de marquer véritablement de nombreux points.

https://beast-hc.bandcamp.com

Ronnie

 

INTERFÉRENCES

EP 4 titres

 Mirages Productions 

Vive la musique en famille, vive le rock français ! La rencontre des trois frères, Romain, Florian et Thibault (batterie, basse et guitare) avec Quentin (guitare) et Lisa (chant et clavier) a mené à la création, en 2014, d’Interférences. Le groupe est résolu à se faire entendre, avec des compositions faisant la part belle aux guitares et des textes francophones. Les cinq musiciens en herbe (mais déjà chevronnés) ont bénéficié, en décembre 2016, d’une résidence à l’Oreille Cassée (MJC de Combs-la-Ville). Une tournée est en cours pour la sortie de ce deuxième EP. Injustice ouvre le bal avec ses guitares blues pêchues, son chant clair et direct. Tout recommencer est sur un rythme plus lent et cadencé et parle d’amour d’une jolie façon. Le passé laisse s’exprimer la virtuosité des guitares au cours de solos biens charpentés. Blue Sky, aux accents folks, est chanté en anglais, ça se justifie ! Tous mes encouragements à ces cinq djeuns qui en veulent ! Ils iront loin, assurément !

https://www.facebook.com/interferenceslegroupe

http://interferencesgroupe.wixsite.com

https://soundcloud.com/interferenceslegroupe

Elsa Songis

 

 

 

Retour

Prochaines dates

À découvrir sur 77 Connexion